Il aura fallu une rencontre numérique avec Johanna de l'Atelier Scämmit pour me faire sortir de ma coquille, de ma torpeur, de mon silence...
Pendant tout ce temps d'hibernation, j'ai quand même continué à acheter des tissus (beaucoup) des patrons (assez) et à coudre (passionnément).

Il y a peu , j'ai donc eu le plaisir que Johanna me propose  de tester un de ses nouveaux patrons : le débardeur Alizé
A vrai dire, plusieurs choix s'offraient à moi ... mais celui-là était mon préféré !

Excitation à  réception du patron-test.
Petit doute en examinant  les pièces du patron : devant et dos ont une coupe nettement trapèze. N'allais-je pas me retrouver avec une forme trop ample, façon montgolfière ou vêtement de grossesse ? Mais je n'allais pas décevoir Johanna...et a priori, je lui faisais confiance sur la coupe de ses modèles : le croquis du débardeur m'avait tapé dans l'oeil, il n'était pas si ample que ça ! Alors, c'est parti mon kiki   !

20170414_175934_resized



Verdict : Alizé est bien plus qu'un débardeur !!! 
Un débardeur pour moi, c'est un truc en jersey, plutôt mou, souvent moulant que j'enfile pour le sport, pour faire du vélo,pour jardiner, passer le karcher, ou l'hiver sous une chemise pour tenir chaud  (le Damart du pauvre quoi).

Alizé tape quand même dans la catégorie supérieure.
Il requiert en effet  plutôt un  tissu chaîne et trame (voile, batiste, lin, crêpe, chambray, crépon...) : ça fait un peu plus chic qu'un jersey .
Il offre de jolies finitions avec couture anglaise (que je n'ai pas faites : j'ai fait coutures à plat, bords surjetés), des froufrous (facultatifs) qui lui donnent tout de suite une petite touche féminine et précieuse, et surtout (the last but not the least) une coupe assez travaillée mine de rien :

- une encolure  bien dessinée dégagée mais pas trop (on peut se pencher sereinement en avant, suivez-mon regard)
- des emmanchures qui dégagent joliment les bras ... mais pas trop (j'apprécie qu'elles planquent le petit bourrelet disgracieux entre l'aisselle et le soutien-gorge)
- une ampleur maitrisée avec un dos qui tombe plutôt droit et revient sur le devant, et un devant un peu ample apte à cacher avantageusement (au choix) les poignées d'amour, les petits bourrelets, les petits bedons, les gros bedons des futures mamans, ...
- une bonne  longueur qui réjouira celles qui aiment planquer leurs fesses et/ou leurs hanches.



Voici donc ma première version d'Alizé, confectionnée dans un coton léger : 

_DSC0234

 

Pour cette première version, je me suis contenue : je n'ai bien sûr rien changé au patron, et ai suivi à la lettre les instructions ... contrairement à ma manie de quasiment toujours accomoder à ma sauce. Je me devais de rendre précisément compte à Johanna du rendu de son travail.
Le modèle taille parfaitement, l'arrondi du bas est nickel. Pour info, j'ai cousu une taille 40 (mes mensurations correspondent à ce standard de taille, c'est aussi la taille que je prends pour ce genre de pièce en confection) et mesure 1M78.

Les détails : 

_DSC0213

_DSC0221

_DSC0216

 

Porté, ça donne ça :

_DSC0412 rec

_DSC0414 rec

Le pli qu'on voit derrière est juste causé par un petit vent insidieux ...

Je pressens déjà que ce Top Alizé accompagnera mes shorts cet été, mais en attendant, il s'accorde parfaitement à une veste et un slim :

_DSC0408 rec

 

 Une 2nde version sans frou-frou est déjà en cours ... alors, à bientôt !!!